La check-list du créateur d’entreprise : 8 étapes clés pour se lancer

iStock_000042398948_Medium-tailleblog

Non, se lancer dans la création d’entreprise ne s’aborde pas à la légère ! Procéder avec méthode et faire les choses « dans l’ordre » vous aidera à ne pas vous noyer dans la quantité d’étapes préalables au lancement de votre projet et surtout vous facilitera la tâche. Horizon Entrepreneurs vous livre un parcours balisé : une check-list rationnelle et organisée des 8 étapes de la création d’entreprise.

  1. Définir un concept et trouver SON idée

Tout projet de création commence par une idée. Mais pas n’importe laquelle : la vôtre, celle qui vous ressemble, qui sera pertinente avec le marché actuel et avec votre projet personnel. Une idée se mûrit, il est hors de question de partir bille en tête. La bonne nouvelle, c’est qu’Horizon Entrepreneurs a déjà réfléchi à la question : Trouver LA bonne idée pour entreprendre – Revue web #122

  1. Etre accompagné par un réseau

Un projet entrepreneurial qui tient la route est porté par un créateur qui sait, dès les prémices, s’entourer de spécialistes. Une seule solution, se rapprocher des réseaux entrepreneuriaux: ils vous aideront à affiner votre projet et à mener à bien la suite des étapes de création de cette check-list. Voici un récapitulatif pour trouver par qui se faire aider.

  1. Comprendre et définir votre business model

A savoir votre modèle économique : étude de marché, chiffrage du projet, capital, moyens de production et fonctionnement, perspectives de développement. Votre business model est un élément clé du business plan que vous réaliserez ensuite.

  1. Rédiger votre business plan

On pourrait dire que le business plan cartographie votre projet d’entreprise. Il rassemble l’équipe, le business model et le projet en tant que tel. Pour vous aider : Entrepreneur : comment réaliser votre business plan ?

  1. Trouver des aides et négocier les financements nécessaires

Votre business model et business plan vous ont permis de baliser votre projet. Ils vont maintenant vous aider à négocier son financement. Quelques pistes pour commencer : vos fonds propres, peut-être renforcés avec l’aide de votre entourage, des business angels, d’un prêt d’honneur, le parcours Nacre, un prêt bancaire, des aides à la création, etc.

  1. Choisir le statut juridique qui vous convient

Au moment de vous renseigner, gardez bien en tête qu’il n’y a pas un statut meilleur que les autres, mais un statut qui sera plus adapté à votre situation personnelle et votre projet. Rendez-vous sur notre guide « Choisir le statut juridique de son entreprise » pour voir, selon la nature de votre activité, les avantages et inconvénients des statuts les plus courants.

Lire aussi : Les statuts juridiques auxquels vous n’avez pas pensé

  1. Immatriculation de l’entreprise

Rendez-vous au CFE – Centre de formalité des entreprises –, à l’Urssaf, la CCI ou CMA compétent. L’immatriculation peut prendre du temps, donc vous attaquerez certaines démarches commerciales avant qu’elle ne soit finalisée.

  1. Recherche du local

Local à usage d’habitation ou local professionnel, baux professionnels, assurance, tout ceci se prépare et se chiffre. Vous réajusterez vos prévisions financières en conséquence et corrigerez votre business model si nécessaire.

Voilà, à ce stade vous avez votre KBis dans une poche, votre SIREN dans l’autre, et allez pouvoir avancer sereinement pour faire vos premiers pas d’entrepreneur.

 

Pour aller plus loin
Guides et conseils pour créer son entreprise : l’essentiel de la création d’entreprise dans le détail.

 

Vos réactions
Réagir