Se lancer comme… Fabricant de parfums

creer-parfum

Le domaine de la parfumerie, des cosmétiques et du bijou va à l’encontre de toutes les idées reçues. Dans ce secteur, les TPE représentent plus de neuf entreprises sur dix et la grande majorité de ses entrepreneurs sont des hommes. Passionné(e) de beauté ou simple curieux(se), voici les choses à savoir pour tirer votre épingle du jeu dans un environnement très concurrentiel.

Les acteurs du secteur de la parfumerie

Les profils utiles dans ce secteur sont variés : créatifs, industriels, chimistes, artisans… Les marques distribuent leurs parfums et produits de toilette dans leurs propres magasins ou par l’intermédiaire de grossistes. Ces derniers commercialisent des articles auprès des parfumeries indépendantes et des instituts de beauté.

Se lancer dans la fabrication de parfums

L’accès à la profession de fabricant de parfums et cosmétiques est soumis à une déclaration à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (anciennement Afssaps). Il est par ailleurs conseillé d’avoir une formation spécifique en chimie. A Versailles, l’Institut supérieur international du parfum de la cosmétique et de l’aromatique alimentaire propose une offre très complète en formation continue. La fabrication de savons et parfums relève de la réglementation des installations classées pour la protection de l’environnement et peut faire l’objet de démarches auprès de la préfecture.

Le marché

Fabricants de cosmétiques et grossistes se partageaient un marché de 26 milliards d’euros en 2013. La conjoncture est plutôt favorable et l’offre dynamique : nouveaux produits, innovations dans le conditionnement, le packaging, la composition des produits et développement des marques de distributeurs des grandes enseignes.

Les coûts et les revenus

Les principales charges sont les matières premières. Il faut prévoir un investissement initial pour les bureaux et les ateliers de fabrication. Le chiffre d’affaires moyen par an d’une TPE qui fabrique des savons, parfums et produits de toilettes était de 860 K€ en 2012. L’investissement annuel moyen, lui, représentait 9,4 % du CA. En ce qui concerne le besoin en fonds de roulement, prévoyez un budget équivalent à 22 % de votre CA HT.

 

Vos réactions
Réagir