Toutes les aides utiles au démarrage d’une entreprise

iStock_000013133022_Large

Vous avez tout imaginé de votre future entreprise, mis au point vos produits et services, choisi votre statut, peut-être même trouvé vos locaux… bref, vous vous sentez prêt à créer votre entreprise ! Avant de sauter le pas, sachez qu’il existe de nombreuses aides pour vous permettre de démarrer votre affaire du bon pied. A l’occasion du Salon des Entrepreneurs de Paris, qui s’est tenu les 4 et 5 février 2015, Isabelle Racaud, responsable de crédit chez BPIfrance et Alain Gosset, du réseau d’accompagnement AFACE Yvelines (affilié au réseau Initiative France) ont dressé un panorama complet de ces « coups de pouce » utiles aux créateurs.

Vous êtes demandeur d’emploi

L’Accre

Une exonération de charges sociales pendant un an pour les créateurs ou repreneurs d’entreprise.

L’ARE et l’Arce

Deux acronymes pour un même principe : continuer à percevoir ses droits au chômage en phase de démarrage.

Nacre

Un prêt à taux zéro adossé à un dispositif d’accompagnement financier et humain, du montage du projet au développement de l’entreprise.

→ Pour en savoir plus sur ces trois aides, consultez notre guide et conseils pour créer son entreprise : Connaître les aides et financements.

Vous possédez le statut de travailleur handicapé

L’Agefiph propose une aide à la création et à la reprise d’entreprise destinée aux titulaires de la RQTH (Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé) : 6 000 euros en complément d’un apport personnel de 1 500 euros, un accompagnement et un suivi après la création et une trousse de première assurance.

Tous profils

Se faire accompagner

On ne le dira jamais assez, l’accompagnement est un réel facteur de réussite de votre entreprise. Sans accompagnement, environ la moitié des entreprises ferment au bout de trois ans. Avec, le taux de réussite peut atteindre jusqu’à 80 à 90 % suivant les réseaux. L’accompagnement combine en général des aides financières et des conseils de professionnels.

On trouve des réseaux spécifiques pour les femmes (Action’elles, Force Femmes pour les femmes de plus de 45 ans, Les Pionnières), les jeunes (Moovjee) mais aussi des réseaux plus généralistes comme BGE, Initiative France, France Active ou encore le réseau Entreprendre. Ils proposent souvent des prêts d’honneur (à taux zéro) pour favoriser l’effet de levier afin d’obtenir des financements de la part des banques.

→ En savoir plus sur l’accompagnement

Garantir un prêt

Des organismes peuvent garantir une partie d’un emprunt afin de faciliter l’accès au crédit. On peut citer France Active, et particulièrement le FGIF, la garantie spécifique aux entrepreneures, BPIfrance, ou encore la SIAGI pour les artisans.

→ En savoir plus sur les garanties

Vos réactions

lenazaire

Bonjour
La liste des aides est plus grande que seulement celle proposée sur votre site, si cela peut aider d’autre personne (voir chambre des métiers…)
A savoir que les aides misent en place par des entreprises, l’état ou certaines associations sont nombreuses mais inutiles sans un apport conséquent malgré tout.
L’un des plus gros problème aujourd’hui reste encore les banques qui sont de plus en plus frileuses.
Cordialement

Réagir