L’étude de marché, étape essentielle à la réussite de son projet

L’étude de marché est une étape incontournable de la création d’entreprise. Elle permet de définir son positionnement et sa politique commerciale, en évitant le piège d’un prévisionnel trop optimiste.

Bien connaître son marché, sa taille, son évolution et ses principaux acteurs est nécessaire à la réussite d’un projet de création d’entreprise, au même titre que se former dans les domaines non maîtrisés, s’entourer de conseils ou faire le bilan de ses compétences. En effet, la mauvaise connaissance du marché est une des premières causes d’échec. « Il n’est pas rare que des chefs d’entreprises doivent faire face à des problèmes de trésorerie suite à des prévisions trop optimistes », déplore Lisa Doby, conseillère en création et développement des jeunes entreprises à la CCIP délégation de Paris (75).

Aller sur le terrain

« La réalisation de l’étude de marché est une étape essentielle et incontournable », confirme la conseillère. Une bonne étude de marché commence par un travail d’observation : aller sur le terrain, regarder si le quartier visé est fréquenté, aller parler avec les commerçants alentour sont des étapes essentielles. « Je conseille aux entrepreneurs de mener personnellement leur étude de marché, poursuit Lisa Doby. Même avec l’aide d’experts, ils doivent rester impliqués jusqu’au bout, car ils seront, une fois leur entreprise lancée, les seuls maîtres à bord. »

Bien choisir son positionnement

L’étude de marché permet ainsi de mieux maîtriser les risques liés à la création, mais également de prévoir le développement de son entreprise, scénario trop peu souvent anticipé par les jeunes dirigeants. Elle permet de bien choisir son positionnement : que vais-je vendre, et à quel prix ? Du positionnement découle la politique commerciale. L’étude de marché est donc la pierre angulaire de la réussite du projet. Attention cependant à ne pas relâcher la pression ! Au sein d’un réseau, le franchiseur réalise la veille du secteur pour les franchisés. Cependant, chaque commerçant doit continuer à faire une veille de son marché local, même une fois bien installé. Un mal nécessaire pour Lisa Doby, qui rappelle sagement que « l’avantage concurrentiel n’est jamais définitivement acquis. »

 

Echos de la Franchise

Auteur : Camille Prigent

Propos recueillis le 15 mai lors du Forum de l’emploi et de la Création d’entreprise, organisé par la Mairie du 15e arrondissement de Paris

Tous nos conseils pour créer son business plan dans la Boîte à outils de l’entrepreneur.

Vos réactions

Gilles

Je ne peux que confirmer : se lancer dans un projet de création d’entreprise ou de lancement de produit ou service sans avoir réalisé ou fait réaliser au moins une étude de marché est une grande prise de risque.
L’entrepreneur a beau être certain du succès de son projet, de nombreux echecs sont dus à de mauvais ciblages, une inadéquation de l’offre à la demande… ce qui n’aurait pas été le cas avec une bonne étude de marché. Il est dommage de constater que ces échecs auraient pu être évités avec une simple étude de marché dont le cout reste modéré pour réussir !

Réagir