Garantie Prévoyance PRO : se protéger et protéger ses proches

garantie-prévoyance-pro

Construit en trois volets, le pack PRO-T-G propose aux Travailleurs non salariés (TNS) non agricole résidant en France une gamme complète d’assurances de personnes. Gros plan sur son offre «Prévoyance PRO».

Quelles sont les garanties proposées (2) ?

Le contrat Garantie Prévoyance PRO (1) couvre :
• l’incapacité temporaire totale de travail (2),
• l’invalidité permanente,
• le décès ou la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA).
Six niveaux de garanties sont proposés en fonction du montant de charges (charges fixes professionnelles et charges de la vie courante) que l’assuré souhaite couvrir en cas d’arrêt de travail.

Quels sont les points forts de ce contrat (2) ?

Le contrat Prévoyance PRO propose des formalités médicales limitées. Jusqu’à ses 50 ans, aucune formalité médicale ne sera demandée au client pour les garanties 1 à 3.
Les délais de franchise en cas d’incapacité temporaire totale sont par ailleurs limités en cas d’Incapacité Temporaire Totale (2) : 90 jours d’arrêt de travail continu, en cas de maladie mentale ou affection psychique ; 15 jours d’arrêt de travail continu, en cas de maladie (hors maladies mentales ou affections psychiques) ; 3 jours en cas d’accident ou d’hospitalisation supérieure à 24 heures.

Et sur le plan fiscal ?

Produit éligible à la loi Madelin, les cotisations effectuées peuvent être déduites (2)(3) des revenus professionnels dans la limite de leur plafond de déductibilité fiscale (voir un exemple de calcul).

Sur le même sujet, lire aussi le témoignage Pack PRO-T-G®, préparer l’avenir pour un présent serein.

(1) Garantie Prévoyance PRO est un contrat d’assurance de groupe souscrit par l’APER (Association pour la prévoyance, l’épargne et la retraite), auprès de BPCE Assurances et de Natixis Assurances Partenaires, entreprises régies par le Code des Assurances.
(2) Selon la formule choisie et suivant les conditions et plafonds prévus au contrat.
(3) Pour la garantie  décès/PTIA, les cotisations afférentes ne sont pas éligibles à la loi Madelin en cas de sortie en capital.

Vos réactions
Réagir