La collaboration entre entrepreneurs pour gagner sur tous les fronts ! Revue du Web #130

Shot of a group of colleagues working together in an office

Entrepreneurs, et si vous vous associiez avec d’autres entrepreneurs pour… le meilleur ? Economies en termes de coûts, possibilité de décrocher un plus grand nombre de contrats et d’augmenter son portefeuille client : collaborer avec d’autres entrepreneurs représente de nombreux avantages. Pour mieux en comprendre les subtilités pratiques et juridiques, la Revue du web vous propose une sélection de liens sur la collaboration entre entrepreneurs.

Des artisans regroupés pour rassurer le client

Rendez-vous d’abord sur le site Les Echos Entrepreneurs pour vivre l’expérience in situ. Nous voici en Alsace, dans le Pays Thur Doller, où des artisans – menuisiers, spécialistes de la ventilation ou l’isolation – ont décidé de s’associer en groupements « pour réaliser des chantiers à juste prix ». C’est donc via le groupement, soutenu par les collectivités locales du Pays Thur Doller, qu’ils se présentent chez le client pour proposer une offre globale et décrocher des contrats qu’ils n’auraient peut-être pas obtenus individuellement.

Kanopé, l’entreprise qui fait collaborer les entrepreneurs

La Dépêche raconte également une histoire locale d’association d’entrepreneurs en commençant pas bousculer les préjugés : « Comme quoi, l’entreprise, ce n’est pas que la compétition… » Dans cet article, le magazine vous présente la coopérative d’activités Kanopé, qui rassemble des créateurs de projets de L’Isle-Jourdain et Auch, dans le Gers. Créée il y a 15 ans, cette CAE vient d’obtenir le label « Coopérer pour entreprendre », qui « garantit que les CAE membres du réseau exercent leur mission avec la plus haute exigence. » L’intérêt pour ces « entrepreneurs-salariés-associés » aux profils variés : accéder à un contrat de travail, à des services comptables et de gestion mutualisés, rompre l’isolement et obtenir de plus nombreux marchés portés par la dynamique collective.

Pour en savoir plus sur les coopératives d’activités, lire :

L’avenir est dans la collaboration

Voici un article de réflexion sur l’intérêt, pour les entrepreneurs, de collaborer, avec pour mots d’ordre : innovation, compétitivité et résultats. L’ISO travaille d’ailleurs à l’élaboration d’une norme (la 11 000, prévue pour fin 2016) pour encadrer les pratiques collectives entre entrepreneurs. S’il ne fallait retenir qu’une idée de cet article intéressant : « La collaboration n’est pas seulement le moyen le plus rapide et le plus efficace d’obtenir des résultats. C’est un élément qui rassure les clients – ce qui n’a pas de prix. »

Relations entre entreprises : quand la collaboration s’avère plus pertinente que la compétition

Pour bien comprendre la plus-value que peuvent retirer les entrepreneurs à densifier les pratiques collaboratives, l’article ici présenté s’attaque au nerf de la guerre : l’argent. Il explique ici de quelle façon collaborer peut permettre d’économiser sur certains coûts.

4 conseils pour collaborer entre entreprises

Collaborer avec une autre entreprise ne s’aborde pas à la légère. Pour associer des intérêts et des cultures d’entreprise parfois différents, il convient de se poser les bonnes questions avant de commencer. Prendre du recul, fixer des objectifs communs, mettre en place une relation de confiance et trouver le bon outil de collaboration apparaissent comme des conseils avisés…

Peut-on s’associer avec d’autres auto-entrepreneurs ?

Tous les auto-entrepreneurs se posent la question. Mais le risque éventuel est celui d’une requalification en société, comme l’explique L’Express dans son article : Collaboration : Jusqu’à quel point est-elle possible entre deux auto-entrepreneurs ?
Quant à l’article du blog Humaniance, il fait le point sur le contexte juridique et légal de ce type d’association.

 

Pour aller plus loin, voici le site b2b-en-trade.com, réseau gratuit d’échanges interentreprises, qui propose un échange de services ENTRE entreprises… Du troc de services, de moyens ou de matériel !

 

Vos réactions
Réagir