Initiative France : 30 ans au service de la création d’entreprise

initiative france-30ans

Le 21 mai dernier, Initiative France soufflait ses 30 bougies. A cette occasion, le 1er réseau associatif de financement et d’appui à la création d’entreprise, et partenaire de la Caisse d’Epargne, s’invitait au musée du quai Branly pour une journée riche en événements et en prises de parole variées : membres du réseau, politiques, experts, et entrepreneurs.

Au programme de cette journée : un colloque et une table ronde sur le thème « La création d’entreprise, l’affaire de tous », précédés par l’Assemblée générale annuelle du réseau organisée en matinée. Un rassemblement exceptionnel puisque c’est le président de la République lui-même qui a prononcé le discours de clôture de l’Assemblée. François Hollande qui, dans le cadre de son discours-hommage au travail effectué par les 228 plateformes du réseau au profit de la création d’entreprise et des entrepreneurs français, déclarait : « C’est par le développement des entreprises qu’il y aura une reprise des embauches ».

Un point de vue partagé par Jean-Pierre Worms, vice-président et co-fondateur d’Initiative France, qui affirmait en ouverture du colloque : « Avec 570 000 entreprises créées en 2014, l’entrepreneuriat est une voie ouverte à nos concitoyens pour trouver leur place dans la société et ainsi aider la France à retrouver le chemin de l’emploi. » Et le vice-président de préciser : « Pour développer le goût d’entreprendre, notamment chez les jeunes, il est crucial d’améliorer l’offre de services en région pour répondre à leurs besoins et à leur créativité de manière plus efficace. »

L’ancrage territorial au cœur des échanges

Concernant la nécessité de travailler avec les régions, Philippe Laurent, secrétaire général de l’Association des maires de France, déclarait : « La confiance exprimée par Initiative France à travers son action se traduit par la coopération pertinente des compétences ancrées dans les territoires. » Et Pierre-René Lemas, directeur général de la Caisse des Dépôts, d’ajouter. « Il n’y a pas d’économie hors sol. L’économie de demain, on la retrouve sur le terrain, dans l’ensemble des collectivités locales. Le renforcement de l’ancrage territorial est l’une des conditions sine qua non pour développer la création et la reprise d’entreprises en France. C’est en s’appuyant sur la logique des territoires que l’on a des chances d’arriver au succès. » Un raisonnement étayé par Charles-Eric Lemaignen, président de l’Assemblée des communautés de France (ADCF) : « La région élabore les schémas mais elle ne gère pas son déploiement à l’échelle locale. Or, pour que le dispositif fonctionne, il est impératif qu’il puisse s’appuyer sur des écosystèmes locaux fonctionnels. » Et celui qui se définit comme un « opérateur de proximité économique » conclut sur la force du maillage local du réseau d’accompagnement : « Seul, on est créateur, accompagné, on est entrepreneur ». Une analyse partagée par les trois entrepreneurs invités à prendre la parole pour témoigner de leur parcours, dont Frédérique Grigolato, fondatrice et présidente directrice générale de Clic and Walk : « A l’heure où le statut de chef d’entreprise est peu valorisé, le soutien que m’a apporté Initiative France m’a été très précieux. Sans oublier le volet financier et l’effet levier vis-à-vis des banques. »

L’entrepreneuriat, l’avenir économique de la France ?

Durant trois heures, tous les intervenants ont débattu des différentes voies possibles et des moyens nécessaires pour faire de la création d’entreprise un véritable levier économique et social en France en la rendant accessible à tous. Tous ont d’ailleurs souligné le rôle fondamental d’Initiative France pour atteindre cet objectif, à l’instar d’Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, invité à prononcer le discours de clôture du colloque : « Merci pour ce combat que vous menez depuis 30 ans avec le soutien de l’Etat et de la Caisse des Dépôts, et qui doit lutter contre plusieurs idées reçues parmi lesquelles : échouer c’est grave et entreprendre c’est difficile. Or, l’échec n’est pas une fatalité et les réseaux d’accompagnement existent justement pour soutenir les entrepreneurs et simplifier leurs démarches de création. »

Un témoignage chaleureusement accueilli par Louis Schweitzer, président d’Initiative France qui, en conclusion de la journée, a lui aussi tenu à adresser des remerciements : «  Je tiens à remercier les acteurs institutionnels, politiques et économiques majeurs qui se sont associés à notre événement et à ce colloque. Ils prouvent, par leur implication, que cette question est au cœur des enjeux de notre pays. Pour les 30 prochaines années, nous devons réfléchir ensemble à toutes les solutions qui permettront de démocratiser la création d’entreprise afin de maintenir et amplifier cette culture de l’entrepreneuriat en France. »

 

Depuis sa création en 1985, Initiative France a participé à la création de 450 000 emplois par le biais du financement de 200 000 entreprises.

Voir aussi : France Active et Initiative France : mission accompagnement – Vendredi du banquier #45

Vos réactions
Réagir