Baromètre L’indicateur de la franchise-Caisse d’Epargne, un repère pour les créateurs

Barometre-IndicateurFranchise-CE

Cette 3e édition du Baromètre L’indicateur de la franchise-Caisse d’Epargne évalue le moral des franchisés, leur sentiment de réussite mais aussi leur relation avec leur tête de réseau. Il montre ainsi que plus de huit franchisés sur dix sont satisfaits de leur activité et que ce modèle entrepreneurial a le vent en poupe. 

L’enseignement principal de ce baromètre est la très bonne relation entre les franchiseurs et leur tête de réseau, qui satisfait 93 % des entrepreneurs interrogés. Les deux tiers du panel sont optimistes quant à l’avenir de l’ensemble de leur réseau et 87 % estiment que si c’était à refaire ils re-signeraient avec leur franchiseur.

Ce baromètre permet également aux entrepreneurs d’identifier les réseaux plébiscités par les franchisés eux-mêmes et d’avoir une vision complète des problématiques auxquelles ils sont confrontés : autant d’atouts pour se lancer en connaissance de cause. Par exemple, cette étude bat en brèche l’idée reçue selon laquelle il faut des fonds très importants puisque près de 45 % des personnes interrogées ont démarré avec un apport inférieur à 30 000 euros. Idem sur le profil à avoir pour se lancer en franchise : on retrouve dans le panel autant d’anciens dirigeants/cadres supérieurs que de cadres/professions libérales et d’employés/ouvriers.

A l’occasion de la publication de ces résultats, Carole Delga, la secrétaire d’Etat chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie Sociale et Solidaire, a insisté sur l’opportunité que représente la franchise. « Dans une conjoncture économique difficile, nous devons reconnaître, encourager et valoriser ce modèle, qui est à la fois une source de création d’emplois et d’innovation, mais aussi un outil de reconversion », a-t-elle affirmé en rappelant que le secteur de la franchise compte 309 000 salariés pour un chiffre d’affaires total de 48 milliards d’euros.

 

Vos réactions
Réagir