L’apprentissage : point sur la réforme 2014 – Revue du web #102

Engineer Teaching Apprentices To Use Tube Bending Machine

Un marronnier dans le dialogue entreprises-Etat, avec la volonté de ce dernier de développer le recours à l’alternance et, plus précisément, à l’apprentissage. C’est une nécessité, certes, et un moyen de favoriser une meilleure entrée des jeunes dans le monde du travail. Ce gouvernement ne déroge donc pas à la règle : l’apprentissage est au programme de la réforme de la formation. Selon le chef de l’Etat, il reste du chemin à parcourir, alors que « un jeune sur quatre est en apprentissage en Allemagne, un sur cinq au Danemark et seulement un sur huit en France» La Revue du web pour faire le point sur l’apprentissage.

Taxe d’apprentissage : des choix plus contraints pour les entreprises

Via L’Entreprise/L’Express, voici les principales modifications engendrées par la réforme de l’apprentissage, la loi de finances rectificatives du 8 août et le décret du 28 août 2014. En résumé : plus de contraintes pour les entreprises, une répartition différente de la taxe versée par celles-ci et une simplification de la répartition du barème à deux catégories de formation. Le but : favoriser les bas niveaux de qualification.

Sur le même site et pour aller plus loin : Apprentissage : les nouvelles règles.

François Hollande fait un nouveau geste pour l’apprentissage

Le Monde.fr, cette fois, vous propose un article plus sociétal où il vous explique le contexte de la réforme. Une phrase à retenir : « Vendredi 19 septembre, à l’issue de la Journée de mobilisation pour l’apprentissage, il [le chef de l’Etat] a annoncé aux acteurs du secteur que les entreprises de moins de 250 salariés recevraient une prime de 1 000 euros à chaque fois qu’elles recruteraient un apprenti. »

A noter
Objectif annoncé de François Hollande : 500 000 apprentis d’ici à 2017.
(Environ 420 000 apprentis aujourd’hui en France. NDLR)

Le contrat d’apprentissage

Soit la définition du contrat d’apprentissage par le site du ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social. Vous y trouverez les informations légales et pratiques nécessaires.

En février 2013, 65 % des jeunes ont un emploi sept mois après la fin de leur apprentissage

On ne peut pas appréhender l’apprentissage sans s’intéresser à l’emploi des jeunes, durement frappés par le chômage en France. Si le diplôme (et son choix…) et les facteurs économiques locaux s’avèrent déterminants, l’apprentissage est bel et bien un facteur d’insertion. A lire absolument.

L’apprentissage en Ile-de-France, un atout pour l’emploi des jeunes

A titre d’exemple, un petit zoom sur la situation de l’apprentissage en Ile-de-France, une région qui mise sur cette alternance école/entreprise.

Vos réactions
Réagir