Baromètre Caisse d’Epargne-Indicateur de la Franchise 2014 : satisfaction des franchisés en hausse

indicateur

Les résultats du troisième baromètre Caisse d’Epargne – Indicateur de la Franchise 2014 viennent d’être dévoilés. Ils confirment l’image anti-crise de la franchise : plus de huit franchisés sur dix sont globalement satisfaits de leur activité. Un taux qui progresse chaque année : il était de 77 % en 2012 et 80 % en 2013. Cette étude dresse également un portrait-robot inattendu du franchisé d’aujourd’hui, un entrepreneur qui résiste à la morosité ambiante.

Des entrepreneurs optimistes

Premier enseignement de cette étude : les franchisés ont le moral ! Il est très bon pour 86,6 % d’entre eux soit une hausse de presque six points par rapport à l’année dernière. Optimistes à plus de 90 % quant à l’avenir de l’ensemble de leur réseau, ils sont encore plus nombreux qu’en 2013 à affirmer que si c’était à refaire, ils signeraient à nouveau avec leur réseau de franchise (87 % en 2014 pour 78,7 % en 2013). Un bémol toutefois : le moral en hausse des franchisés n’est pas toujours illustré par leur chiffre d’affaires. 38 % d’entre eux ont mis entre un et deux ans à dégager du bénéfice et un tiers du panel n’a pas encore atteint ce stade.

Les relations franchiseur-franchisés, un atout de la franchise

La relation des franchisés avec leur tête de réseau est très bonne puisque qu’ils sont 93 % à en être satisfaits, soit deux points de plus qu’en 2013. Idem pour l’aide au démarrage, considérée comme satisfaisante par plus de 85 % de l’échantillon. Cela représente une hausse de trois points par rapport à 2013. En très légère baisse cependant, la satisfaction sur le respect de la zone de chalandise et de l’exclusivité territoriale du franchisé : 91 % des personnes interrogées sont satisfaites de leur tête de réseau sur ce point, contre 94 % il y a un an.

L’un des chiffres les plus bas de l’étude concerne l’entraide entre franchisés : celle-ci stagne à 45 % de satisfaction depuis deux ans. Ce taux varie en fonction de leur ancienneté. Il atteint 57 % pour les entrepreneurs franchisés depuis moins d’un an, pour descendre jusqu’à 30 % pour ceux qui sont entrés dans le réseau depuis plus de dix ans.

Entrepreneur franchisé, le portrait-type

Pour la première fois cette année, le baromètre Caisse d’Epargne – Indicateur de la Franchise étudie le profil de personnes interrogées. Contrairement aux idées reçues, les franchisés sont majoritairement des hommes (68 %), quadras, quinquas et plus (67 %), de surcroît plutôt novices dans leur domaine d’activité (les trois-quarts de l’échantillon). A l’opposé de l’image du franchisé plutôt diplômé ou ancien chef d’entreprise, ils sont 65 % à avoir un niveau d’étude qui ne dépasse pas bac+2. Preuve que la franchise est ouverte à tous les milieux professionnels, on trouve parmi les franchisés autant d’anciens cadres supérieurs/dirigeants que de professions libérale/cadre et d’ouvriers/employés.

Télécharger les résultats complets du Baromètre Caisse d’Epargne-Indicateur de la Franchise 2014

 

Portrait robot du franchisé 2014

 

Vos réactions
Réagir