Apprentis cuisiniers : une formation qui a ses avantages !

Apprentis-cuisinier

Alors que près de 415 000 jeunes de 16 à 25 ans choisissent le contrat d’apprentissage pour compléter leur formation, dont bon nombre dans le secteur de la cuisine, la Caisse d’Epargne a décidé de leur apporter son soutien en signant un partenariat avec le distributeur Chomette et l’Ecole Cuisine Mode d’Emploi(s) de Thierry Marx.

Du matériel pour les futurs chefs

Afin de mettre toutes les chances de leur côté, La Caisse d’Epargne, Chomette et l’association Cuisine Mode d’Emplois proposent une remise exceptionnelle de 50 % sur différentes mallettes composées des outils indispensables à la formation du cuisinier. Thierry Marx, célèbre Chef étoilé témoigne de sa fierté de s’y associer : « En accompagnant les jeunes dans la voie de l’apprentissage, la Caisse d’Epargne encourage les vocations et offre toutes les chances de réussite professionnelle ». L’objectif de cette offre est d’encourager les jeunes à choisir ce type de formation. Car outre la transmission d’un savoir-faire, c’est un tremplin pour l’insertion professionnelle.

Quels avantages pour l’entreprise ?

Avantageuse pour les étudiants, la formation en apprentissage ne l’est pas moins pour les entreprises ! 72 % des patrons des très petites entreprises jugent ce contrat « adapté à leurs besoins » (selon une étude réalisée par l’Ifop pour Fiducial) . En effet, recruter des apprentis présente certains avantages, notamment du point de vue fiscal. Un crédit d’impôt à hauteur de 1 600 euros par an, par apprenti embauché, est accordé aux entreprises. Il est porté à 2 200 euros par an pour l’emploi d’un apprenti reconnu travailleur handicapé. Prouvant sa volonté de favoriser cette forme d’insertion, le gouvernement a, depuis le 1er janvier 2014, décidé d’accorder une « prime à l’apprentissage » aux entreprises de moins de 11 salariés. Les conseils régionaux leur verseront donc un minimum de 1 000 euros de prime par année d’apprentissage. Par ailleurs, la totalité des charges sociales est exonérée (sauf cotisations supplémentaires d’accidents du travail et de retraite complémentaires).

La Caisse d’Epargne, soucieuse d’aider ces jeunes apprentis dans leur formation, propose également des offres calibrées, dont un crédit de 1000 euros à taux zéro, un crédit apprenti à 1,90 %, ainsi qu’une multitude d’assurances multirisque habitation, équipement multimédia, complémentaire santé… De quoi se préparer à la vie professionnelle avec toutes les cartes en main !

Le conseil Caisse d’Epargne

Quelles solutions la Caisse d’Epargne propose-t-elle aux apprentis ?

Réponse de Fabrice Labarrière, directeur des Marchés particuliers & gestion privée

« Conscients des difficultés qu’ont les jeunes pour se lancer, notamment les apprentis, nous avons souhaité développer une offre bancaire préférentielle et adaptée à leurs besoins. Avec notamment des crédits pour les jeunes de 18 à 28 ans qui souhaitent acheter du matériel professionnel, financer un véhicule ou tout autre équipement nécessaire à leur activité. Cette offre s’ajoute à une gamme complète à destination de l’ensemble des jeunes, avec tous les services d’un bancassureur et des services extrabancaires. Enfin, pour que les apprentis se forment dans les meilleures conditions, nous avons signé un partenariat avec le centre de formation aux métiers de la restauration Cuisine Mode d’Emploi(s), fondé par Thierry Marx, Chef étoilé, et le distributeur Chomette. »

Vos réactions
Réagir