Relation franchiseurs / franchisés : quelles sont les clés du succès ?

Le 2 octobre dernier, s’est tenu le premier colloque de l’Indicateur de la Franchise – Caisse d’Epargne. L’occasion pour les participants de se nourrir des bonnes pratiques des différentes têtes de réseau présentes mais aussi de s’interroger sur la relation qu’entretiennent les franchiseurs avec leurs franchisés.

En amont du colloque, Horizon Entrepreneurs interrogeait quatre franchisés des enseignes Cavavin, Temporis, Quick et Speedy sur leurs motivations à rejoindre un réseau de franchise et sur les axes d’améliorations à développer, selon eux, pour optimiser la relation franchiseurs/franchisés (découvrez leur témoignage en vidéo). Cette dernière interrogation était au cœur du colloque de l’Indicateur de la Franchise qui consacrait une table ronde sur le sujet. Quelles réponses les intervenants présents ont-il apportées ?

Savoir dialoguer

D’après Laurence Pottier-Caudron, présidente du réseau Temporis classé 3e au Palmarès de l’Indicateur de la Franchise – Caisse d’Epargne avec un taux de satisfaction des franchisés à 80,8 %, pour qu’une relation franchiseurs/franchisés soit efficiente, plusieurs facteurs entrent en jeu : « Il est en premier lieu absolument indispensable de créer des échanges réguliers et transparents entre les deux parties fondés sur le principe « gagnant-gagnant ». C’est la base : le franchiseur ne peut réussir sans le soutien, la motivation et l’implication de ses franchisés et vice-versa. Autre point clé, l’accompagnement. »

Miser sur l’accompagnement

Le choix d’une tête de réseau s’effectue selon plusieurs critères : les valeurs portées par l’enseigne sans oublier l’accompagnement, notamment l’aide au démarrage incluant :

  • La recherche de local. « L’aide au démarrage est déterminant dans la réussite d’un projet de franchise, précise Laurent Treuil, directeur associé de L’Onglerie. Cela passe notamment par le conseil dans le choix de l’emplacement, que l’on sait être un des facteurs clés de succès. » Certains réseaux vont au-delà des simples préconisations. C’est le cas par exemple de La Pataterie, 1er prix du Palmarès de l’Indicateur de la Franchise – Caisse d’Epargne avec un taux de satisfaction des franchisés à 82,6 %. « Nous sommes plutôt dans l’optique de choisir nous-mêmes l’emplacement de nos franchises pour être certains de pouvoir déployer l’enseigne dans le strict intérêt du réseau, souligne Alexandre Maizoué, directeur général de La Pataterie. Nous avons en effet la faiblesse de croire que nous sommes les mieux placés pour savoir ce qui fera ou non un bon emplacement dans un niveau de prix en ligne avec notre modèle économique. »
  • L’aide au financement est un autre aspect de l’accompagnement que peut apporter un réseau à ses franchisés. « C’est notre directeur financier qui va défendre en personne, avec le candidat à la franchise, le projet devant les banques auprès de qui nous sommes affiliés, poursuit Alexandre Maizoué. Cet exercice est un passage obligatoire que l’on considère être un moment privilégié de la relation franchiseur/franchisé. »
  • L’entraide au sein du réseau. Dans ce domaine, le réseau Temporis met à la disposition de ses franchisés un dispositif inédit. « Lors de l’ouverture commerciale d’un nouveau local, nous organisons une opération nommée « Temporis Première » à laquelle participent tous les animateurs du réseau ainsi que tous les franchisés des zones environnantes, explique Laurence Pottier-Caudron. Tous viennent en polo et parka rouge, dress-code de notre enseigne, et participent à la prospection des zones industrielles de la nouvelle franchise. Une mobilisation qui permet de faire gagner près d’un mois et demi d’activité au franchisé nouvellement installé ! »

Pour découvrir les résultats chiffrés du baromètre de L’indicateur la Franchise – Caisse d’Epargne réalisé dans le cadre du Colloque, cliquez ici.

 

Vos réactions
Réagir