Les clés de la reprise d’un commerce

reprise-bail-commercial

Vous souhaitez reprendre un fonds de commerce ? Pour mener à bien votre projet, il vous faudra franchir plusieurs étapes, dont celle cruciale de l’identification de votre local.

Avec un chiffre annoncé de 500 000 entreprises à céder dans les 10 ans, le marché de la reprise abonde d’opportunités. Mais où trouver la « bonne affaire » ? Comment évaluer l’ensemble des données économiques qui s’y rapportent ? Autant de questions abordées lors de la conférence tenue sur le sujet lors du salon Franchise Expo Paris 2012.

Trouver une affaire à reprendre

Votre projet de reprise est clairement défini, reste à le concrétiser. Tout commence par le choix du commerce. Pour vous aider dans vos recherches, deux approches existent :

  • Le marché ouvert (se dit d’un marché où les dirigeants cédants rendent public leur projet de cession). Les annonces sont consultables via :
    • La presse spécialisée et les sites web (voir notre boîte à outils)
    • La presse généraliste (Au bon coin par exemple) et les sites web
    • Les professionnels de l’immobilier commercial (Cabinet Simon, Century 21, etc.).
  • Le marché « caché » (près de 60 % des transactions) est accessible via :
    • Les chambres des métiers,
    • Les CCI. Un réseau (« Passer le relais ») a d’ailleurs été mis en place par la CCI d’Ile-de-France qui référence les offres de cession que les conseillers font remonter par des actions ciblées vers les cédants « non déclarés »,
    • Les cabinets d’intermédiation.

➢    Attention : l’affichage de l’offre sur ce marché n’est pas exhaustif. Il faut donc être curieux et pousser au-delà les recherches. Pensez par exemple à solliciter les communes ainsi que les collectivités locales, voire les agglomérations et les communautés d’agglomérations. Sans oublier les réseaux de franchise !

Valider les données économiques

Une fois votre fonds de commerce identifié, et en amont de l’élaboration de votre plan de financement, il vous faut ensuite procéder à l’évaluation de l‘affaire choisie :

  • Se poser (et/ou poser) les bonnes questions : l’entreprise a-t-elle des clients ? Quels sont ses savoir-faire ? Comment est-elle organisée, en termes d’équipe notamment ? Quelle concurrence affronte-elle ? Est-elle en déclin ou prospère ? Etc. Cela vous permettra de vous positionner par rapport à la nouvelle impulsion que vous voudrez donner au commerce.
  • Examiner les documents contractuels : les trois derniers bilans et comptes de résultat, l’acte d’acquisition du fonds (dans le cas où le cédant a acheté son fonds), le bail commercial ainsi que tous les autres contrats (selon les cas : contrat de franchise, contrat de travail, contrat de leasing, etc.). L’étude de ces documents est primordiale. Il est vivement recommandé de faire appel à un ou plusieurs professionnels (experts-comptables, avocats, etc.) pour cette opération.
  • Réalisez une étude du territoire. La connaissance et la maitrise du territoire sont essentielles ; c’est le principal gage de réussite et de pérennité. Renseignez-vous auprès de votre Mairie sur le plan local d’urbanisme pour connaître les modifications à venir qui pourraient impacter votre affaire (la création d’un nouvel axe routier par exemple avec pour conséquence le contournement du centre ville ou encore la suppression ou la modification d’une des voies d’accès menant à votre local).

A noter : toutes les phases d’étude doivent vous permettre de mesurer la bonne adéquation repreneur/projet, c’est ce qui fera la réussite de votre entreprise.

Vos réactions
Réagir