Le groupement d’employeurs : des compétences à partager

solution-groupement-employeur

Concilier flexibilité pour les entreprises et moindre précarité pour les salariés, telle est la promesse faite, et tenue, par les groupements d’employeurs (GE).

Ce dispositif présente en effet de nombreux avantages et séduit de plus en plus de dirigeants (TPE et PME notamment). Une réponse adaptée aux problématiques d’emploi des entrepreneurs que nous détaille Jean Dalichoux, dirigeant de la société Asparagus et co-auteur de l’ouvrage « Les groupements d’employeurs ».

Quel est le principe du groupement d’employeurs ? 

Cette formule permet à des entreprises de tous secteurs de se fédérer au sein d’un groupement, qui va embaucher du personnel commun pour le mettre à disposition des entreprises en fonction de leurs besoins. Lors de sa création en 1985, ce système de mutualisation du temps de travail concernait surtout le domaine de l’agriculture. En témoigne l’existence à ce jour de plus de 3 680 groupements agricoles, représentant environ 18 000 temps pleins. Aujourd’hui, le GE concerne aussi bien les secteurs de l’industrie, du service, du commerce, sans oublier le domaine associatif. On estime à ce jour à plus de 1 000 le nombre de groupements (hors agriculture) employant au total près de 15 000 salariés.

A quels besoins le groupement d’employeurs répond-il ?

Ce système a été créé pour répondre à deux besoins principaux : les besoins à temps partiel d’une part, les demandes saisonnières d’autre part. Mais le dispositif est souple et répond à de nombreux cas de figure : si plusieurs entreprises ont des besoins à temps partiels complémentaires, le groupement pourra recruter du personnel en contrat à durée indéterminée. Ainsi, un comptable par exemple, pourra être mis à disposition d’une entreprise agroalimentaire les matins puis d’une entreprise de services les après-midis.

Quels avantages ce système offre t-il aux entreprises ?

Du point de vue de l’entreprise adhérente, le groupement d’employeurs offre plusieurs avantages : en premier lieu, celui de s’adapter aux besoins souvent évolutifs d’une société, en termes de temps de travail ou encore de qualifications souhaitées ; le groupement d’employeurs permet également aux petites structures comme les TPE, de se regrouper pour employer une main-d’œuvre qu’elles n’auraient pas, seules, les moyens de recruter. Autre avantage, en qualité d’employeur, le groupement d’employeurs offre à l’entrepreneur un gain de temps et d’énergie considérable en le déchargeant des contraintes administratives et juridiques liées au recrutement et à la gestion du collaborateur. C’est enfin un formidable outil de développement territorial puisque les groupements d’employeurs ont un périmètre d’action de 25-30 km alentour, favorisant ainsi l’embauche locale.

Depuis sa création en 1985, le fonctionnement des groupement d’employeurs n’a eu de cesse d’évoluer. Quelles sont les nouvelles dispositions qui profitent le plus aux entreprises ?

Depuis l’entrée en vigueur de la loi Cherpion du 28 juillet 2011, les groupements d’employeurs bénéficient d’un cadre juridique assoupli. Cette loi fait suite, notamment, à une volonté des pouvoirs publics d’étendre la démarche pour relancer le marché de l’emploi. Désormais, toutes les entreprises, quel que soit leur effectif, peuvent adhérer à un groupement d’employeurs. Autres évolutions notables : il est à présent possible pour les entreprises qui le souhaitent de rejoindre plusieurs groupements aux objectifs différents, contre deux maximum auparavant. groupement d’employeurs 

Du point de vue du salarié ?

En termes juridiques, le salarié n’a qu’un seul employeur : le groupement. Le pouvoir disciplinaire, comme celui d’interrompre le contrat par exemple, est dévolu au groupement d’employeurs. Pour autant, le salarié travaille sous la responsabilité opérationnelle des entreprises auprès desquelles ils sont mis à disposition. Les salariés des groupements d’entreprise trouvent dans cette formule un bon compromis entre la stabilité d’un emploi et la diversité des situations professionnelles, qui enrichit leurs compétences.

Pour en savoir plus…
Groupement d’Employeurs pour l’Insertion et la Qualification http://www.geiq.org
Union des Groupements d’Employeurs de France http://www.ugef.fr/
Découvrez le discours de Xavier Bertrand, Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé en vidéo

Vos réactions
Réagir