Financement du véhicule professionnel : démêler le vrai du faux

Choix-financement-véhicule-professionnel

Les idées reçues sont parfois tenaces. Tour d’horizon des principaux lieux communs liés aux trois solutions permettant de financer son véhicule professionnel : le crédit classique, la location longue durée et le crédit-bail mobilier.

Mon choix doit nécessairement se porter sur un véhicule neuf.

Non. Le crédit classique vous laisse libre d’acheter le véhicule qui vous convient, neuf ou d’occasion. Dans les deux cas, les dotations aux amortissements et les intérêts d’emprunt viennent en déduction du bénéfice imposable¹.

La location longue durée (LLD)² ne me permet pas de choisir la marque ni le modèle  de mon véhicule.

Au contraire, les solutions LLD vous proposent des véhicules de toutes les marques et de tous les modèles, quel que soit le constructeur (Lire le témoignage « Location longue durée : une solution clé en main pour les entreprises« )

Me sera-t-il possible de conserver mon concessionnaire actuel ?

Les accords signés avec un grand nombre de constructeurs et de prestataires automobiles vous laissent le libre choix du fournisseur.

Mes collaborateurs préfèrent le remboursement des indemnités kilométriques.

Les collaborateurs remboursés par indemnités kilométriques peuvent être tentés de conserver le plus longtemps possible leur véhicule et de l’entretenir au minimum. Cela engendre un risque pour leur sécurité, sans parler des risques de panne et donc d’immobilisation des salariés. Avec la LLD², vous disposez d’un parc homogène, c’est un vecteur de bonne image pour l’entreprise.

Avec le crédit-bail³, je ne suis pas propriétaire du véhicule.

La propriété de l’équipement est seulement différée. A la fin du contrat, vous devenez propriétaire en levant l’option d’achat (généralement égale à 1 % du prix de vente).

Dans le cadre du crédit-bail, la banque m’impose un fournisseur.

Le crédit-bail vous laisse au contraire libre de choisir votre fournisseur et votre équipement et de négocier les conditions d’achat ou de reprise de votre ancien matériel.

(1) Sous certaines conditions fixées par  la réglementation fiscale en vigueur et pour un financement à 100 % professionnel.

(2)  LLD : L’offre Car Lease Pro de la Caisse d’Epargne est souscrite auprès de GCE Car Lease, rue Max-Planck, BP 98 322, 31683 Labège Cedex, SAS au capital de 2 360 000 €, RCS 977 150 309. Mandataire d’intermédiaires en assurance, Orias 09 046 805.

(3)  L’offre crédit-bail mobilier de la Caisse d’Epargne est souscrite auprès de Natixis Lease, société anonyme à conseil d’administration au capital de 267 242 320 €, RCS Paris 379 155 369. Mandataire d’intermédiaires en assurance, Orias 07 029 339. Siège social : 30, avenue Pierre-Mendès-France, 75013 Paris.

Vos réactions

SophieB.

Une nouvelle donnée rentre également en compte sur les économies de l’entreprise en matière d’utilisation des véhicules si elle se tourne vers l’éco-conduite. Cela permet aux conducteurs d’une entreprise d’adopter un comportement plus serein au volant, réduisant de fait la consommation de carburant, les émissions de CO2 et les risques d’accident.
Des sociétés comme GE Capital Fleet Services proposent à ses clients depuis le 1er juin trois programmes de formation à l’éco-conduite (le Clear Drive) dont l’objectif est de rendre la conduite des conducteurs plus économique et plus responsable. Ces formations s’adressent à tous les collaborateurs de l’entreprise, détenteur ou non d’un véhicule de fonction.
Un article sur ce sujet : http://www.financer-autrement.gecapital.fr/2011/06/l%E2%80%99eco-conduite-source-d%E2%80%99economie-et-de-securite-pour-les-entreprises/

Réagir